L’angiome plan est une lésion composée de capillaires en nombre et en diamètre plus élevés. Ceci explique la rougeur visible en surface.

Les angiomes plans ne disparaissent pas au cours de la vie. Ils peuvent être améliorés par le laser vasculaire grâce auquel l’éclaircissement obtenu  varie – selon les zones du corps –  entre 40 à 90 %.

Le laser a pour but de fermer les petits capillaires excédentaires, ce qui entraîne dans les suites opératoires un purpura, c’est-à-dire un aspect d’ecchymose qui selon les zones dure entre 8 et 10 jours.

Lors de la présence d’un angiome périorbitaire, la région de l’oeil est toujours protégée par des caches ou par des lentilles spéciales : « lentilles de laser ».

Selon les zones et l’âge du patient, le traitement peut être réalisé sans anesthésie, avec analgésie inhalatoire, anesthésie locale ou loco-régionale.

Il est possible de traiter à partir de l’âge de 12 mois et ce, sans limite d’âge.

Les résultats sont à peu prés comparables du nourrisson jusqu’à vers l’âge de 20/25 ans.

Sur les peaux mates, les résultats sont inférieurs car le faisceau laser pénètre moins bien.

La peau ne devra pas être bronzée lorsque l’on traitera l’angiome. De la même manière, un écran total est indispensable dans les 45 jours qui suivent le traitement.

Déroulement de la séance au cabinet :

  • Un antalgique Per os est donné 30 à 60 minutes avant la séance, (Dafalgan ou Codenfant qui vous sera prescrit auparavant).
  • La séance commence par l’administration du Kalinox par inhalation (un “gaz médicament” qui fera la différence)  , celui-ci ayant un double effet thérapeutique : analgésie et sédation consciente, sans l’effet indésirable de l’anesthésie générale. L’action et l’élimination sont rapides.
  • Le traitement par le Laser Vasculaire pourra être réalisé, qui sera  en général de courte durée.
  • L’application d’une crème cicatrisation finalisera la traitement, après quoi  le patient peut quitter le centre sans aucun risque.

Nombre de séances : 4 à 10 selon l’âge

La zone :

Cet acte est remboursé par la Sécurité Sociale si l’entente préalable est accordée.