INFORMATIONS RELATIVES AU TRAITEMENT PAR LASER GENESIS

La méthode de Laser Genesis utilise la technologie laser pour traiter naturellement, efficacement et en toute sécurité les fines ridules, les rougeurs diffuses, les cicatrices et certaines vergetures sur toutes les zones du corps.

AVANT LE TRAITEMENT :

Vous n’aurez besoin d’aucun gel, crème anesthésiante ou glace avant le traitement. Il vous sera demandé de retirer tout maquillage ou crème hydratante de la zone à traiter. Pour les hommes, il vous sera demandé de vous raser le visage si nous devons intervenir sur cette zone afin que la zone soit moins sensible.

L’ACTE :

Le laser Genesis consiste en un échauffement du derme supérieur bien en dessous de la surface de la peau. Il estompe les ridules en stimulant la production de collagène. Une chaleur supplémentaire est générée dans les capillaires dilatés afin d’amoindrir les rougeurs.

Quatre à six séances sont nécessaire pour une action de rejuvénation mais également sur les points suivants :

  • Traitement doux et sans danger des rougeurs diffuses,
  • Atténuation des cicatrices laissées par l’acné,
  • Stimulation continue de la production de collagène,
  • Réduction de la visibilité des fines rides

Toutefois la condition et les besoins de la peau varient d’un patient à l’autre.

 Vous ressentirez un léger échauffement de la surface de la peau pendant l’intervention.

LES SUITES :

Un rougissement léger disparait quelques heures après le traitement. Il y a très peu d’effets secondaires. Il s’agit d’un traitement sans douleur et sans aucune éviction sociale Vous pourrez reprendre immédiatement vos activités, en appliquant un écran solaire si vous devez sortir.

INFORMATION SUR LE RADIESSE®

Le Radiesse® est un inducteur collagénique ; cette classe de produits est composée d’hydroxylapatite de calcium de volume pour le Radiesse© avec effet prolongé. Il s’agit d’un constituant minéral connu et utilisé aux Etats-Unis depuis 1995.
Avec les inducteurs, l’effet est retardé : il n’y a donc pas d’effet immédiat  durable mais l’induction prend la plupart du temps le relai. La synthèse du nouveau collagène demande au moins 2 à 3 mois. Le principal acteur de l’induction est toujours le fibroblaste : il s’agit d’une cellule fusiforme présente dans le derme en grande quantité, mais également dans l’hypoderme, l’épiderme et le périoste. Cette cellule jeune, très active, est capable de se transformer en fibrocyte moins actif  qui peut être réactivé à la demande. Elle migre vers la région injectée où, une fois activée, elle produira les constituants de la matrice  extracellulaire, à savoir le collagène, l’élastine et les glycosaminoglycanes : c’est ce que l’on appelle l’induction collagénique.

Le Radiesse®  est biocompatible et totalement biodégradable.

Le point fort sera l’association régulière de Radio-fréquence Lightening  (tous les 3 à 4 mois) avec les injections de Radiesse®: le résultat sera optimum au long terme à condition d’observer une certaine assiduité dans les soins. Si nécessaire, un traitement complémentaire sera prescrit par votre dermatologue

  • Le gel vecteur et les sphères d’hydroxylapatite de calcium apportent une correction immédiate.
  • Les microsphères d’hydroxylapatite de calcium forment un réseau et stimulent la production de collagène par les fibroblastes.
  • Un réseau dense de fibres de collagène se forme dans le derme.
  • Le produit est résorbé  pour laisser la place à un réseau nouvellement formé fournissant un support structurel.
  • Les particules d’hydroxylapatite de calcium sont progressivement décomposées et éliminées par voie naturelle, essentiellement rénale.

Les indications :

La principale indication est la ptose légère : ainsi, on pourra –  pour donner une forme aux pommettes, aux plis d’amertume et à la zone malaire – redéfinir le contour et  l’ovale du visage.

Les inducteurs collagéniques ont leur place également au niveau du fripé des joues pour redonner un « matelas » sous-cutané, une tension à la peau.

Mode d’injection  :

Un anesthésiant est incorporé au Radiesse® mais les injections restent quelque peu douloureuses. Ces dernières s’effectuent doucement et selon des vecteurs bien définis.

Après l’injection   :

Un massage –  légèrement désagréable – sera pratiqué pour éviter toute sur-correction.

Il est possible de se maquiller juste après l’injection.

Les suites de l’injection :

Hématomes et œdèmes sont fréquents ; la zone traitée est toujours œdématiée L’œdème se résorbe en  24 à 72h.

RADIOFREQUENCE FRACTIONNEE RFF

La radiofréquence fractionnée est le plus souvent destinée au traitement des rides, des cicatrices d’acné, des vergetures, etc … Par cette méthode, la chaleur délivrée va atteindre une énergie plus élevée en surface, et pénétrer  alors plus profondément dans la peau. En chauffant le derme profond,  une légère ablation est créée,  amenant un remodelage plus important, de façon comparable aux autres techniques fractionnées.

Les deux techniques radiofréquence et radiofréquence fractionnée peuvent être associées.

Comment ça marche?

L’applicateur FSR avec ses 112 petites électrodes est la seule application qui permet, simultanément, une micro-ablation fractionnée de l’épiderme et le chauffage volumétrique de 100 % du derme traité. L’ablation a une action relissante dans le cas des cicatrices et des rides.

Le traitement :

  • Pose d’une crème anésthésiante 30 minutes avant le traitement,
  • suivie de la Radiofréquence Fractionnée sur la zone à traiter.
  • Il faut prévoir une rougeur de 1 à 3 jours, suivant les paramètres choisis et ensuite des micro croûtelles 3 à 7 jours
  • Les vrais résultats seront visibles de 3 à 4 mois après la fin des séances.
  • L’intervalle des séances et leur nombre doivent être définis par votre médecin traitant.

Les avantages de la Radiofréquence Fractionnée :

  • Peu douloureuse (crème anesthésiante).
  • Pas d’éviction sociale.
  • Tous phototypes de peau.
  • RFI : Rougeur 24 – 48 heures.
  • Appliquer une crème hydratante et ou réparatrice pendant une dizaine de jour.
  • Maquillage à 12-24 heures.
  • Protection solaire obligatoire.

Les Complications :

  • Brûlure avec des paramètres élevés.
  • Une hyperpigmentation passagère avec des paramètres élevés.

Quelles sont les contre-indications des radiofréquences ?

  • Grossesse.
  • Pacemaker.
  • Cancer de la peau.
  • Lésions cutanées infectieuses.
  • Radiothérapie locale.

RADIOFREQUENCE INTRADERMIQUE RFI

La radiofréquence avec microaiguilles est un traitement non ablatif : la chaleur délivrée va atteindre une énergie plus élevée en surface et pénétrer alors plus profondément dans la peau. En chauffant le derme profond, on obtient une légère ablation et  un remodelage plus important, de façon comparable aux autres techniques fractionnées. Cette méthode est plus souvent destinée au traitement des ridules, des cicatrices d’acné, des vergetures, texture de la peau, remodelage sur peau fripée etc.

Les deux techniques radiofréquences et radiofréquence intradermique peuvent être associées.

Comment ça marche ?

L’applicateur intensif avec ses 25 petites aiguilles permet une pénétration simultanée et une coagulation avec stimulation du derme profond.

Le traitement

  • Une crème anesthésiante 30 à 60 minutes avant le traitement,
  • suivie de la Radiofréquence Intradermique sur la zone à traiter.
  • Les vrais résultats seront visibles de 3 à 4 mois après la fin des séances.
  • L’intervalle des séances et leur nombre doivent être définis par votre médecin traitant.

Les avantages et les suites de la RFI

  • Peu douloureuse (crème anesthésiante).
  • Pas d’éviction sociale.
  • Tous phototypes de peau.
  • RFI : Rougeur 24 – 48 heures.
  • Appliquer une crème hydratante et ou réparatrice pendant une dizaine de jour.

Maquillage à 12-24 heures.

  • Protection solaire obligatoire.

Les Complications sont rares

  • Un cas de brûlure avec la RFI (paramètres élevés).
  • Une hyperpigmentation sur vergeture.

Quelles sont les contre-indications des radiofréquences ?

  • Grossesse.
  • Pacemaker.
  • Cancer de la peau.
  • Lésions cutanées infectieuses.
  • Radiothérapie locale.

RADIOFREQUENCE RF Traitement du relâchement cutané

Le Centre Laser de Dermatologie Esthétique a rajouté à son plateau technique une nouvelle génération de radiofréquence multipolaire destinée à traiter le relâchement cutané du visage et du corps , l’EndyMed 3Deep

Notre expérience a effet montré qu’il est possible de raffermir la peau et de la remettre en tension d’une part, et que le relâchement cutané, d’autre part, peut être amélioré en employant des nouvelles technologies à base d’énergie non-invasives.

La radiofréquence trouve désormais sa place dans le domaine de la dermatologie esthétique pour le traitement du vieillissement de la peau et du relâchement cutané (skin tightening and resurfacing).

Comment ça marche ?

La radiofréquence crée un réchauffement progressif et profond des tissus.

Cette chauffe voulue accélère la circulation sanguine et l’activité cellulaire, dont celle des fibroblastes qui synthétisent plus de collagène et augmentent ainsi l’extensibilité du tissu conjonctif. Cela induit à :
– une contraction quasi immédiate des fibres collagéniques existantes
– un renouvellement accéléré du collagène (“néo-collagenèse”).

La température mesurée en surface doit être de 40 à 43°C ce qui correspond à une température tissulaire efficace de 52° à 62°C.

Le traitement :

On applique une fine couche de gel sur la zone à traiter.

L’appareil est mis en marche et l’on choisit la pièce à main (PAM), et le programme à adapter selon la zone à traiter.

On commence à appliquer la PAM en pratiquant des petits cercles.

Progressivement la température monte, la peau rougit ce qui entraîne une sensation de chaleur.

Si la patiente perçoit une sensation de brûlure, c’est que la température de la peau est au-dessus de 42°C ; les récepteurs sont assez superficiels dans la peau et il faut savoir que la chaleur perçue arrive de l’intérieur, pas de l’extérieur. A ce moment la température des tissus ciblés est d’environ 60°C.

Pour des résultats efficaces, le protocole prévoit une moyenne de 6 à 8 séances :  3 séances espacées de 8 à 15 jours (pour booster les résultats).

Des séances d’entretien sont ensuite pratiquées à raison de 2 à 3 par an. La poursuite de la série de séances est facilitée par le fait que la RF se pratique en toute saison et sur tout phototype et degré de bronzage.

INFORMATIONS RELATIVES A LA PHOTOTHERAPIE DYNAMIQUE

Cette technique permet de traiter des lésions cancéreuses ou précancéreuses.

La Photothérapie Dynamique (PDT) est une méthode qui permet d’éviter la chirurgie pour certains types de lésions et de traiter les champs de cancérisation, c’est-à-dire les cellules anormales en périphérie de la lésion.

Lors de la consultation préalable avec le médecin, il vous sera indiqué les traitements médicamenteux que vous devrez arrêter 3 à 5 jours avant la séance.

Il est impossible d’associer la photothérapie dynamique et la prise de médicaments (antibiotique, cortisone, anti-inflammatoire), de granules homéopathiques et d’huiles essentielles en application ou ingestion. Vous devrez signaler à chaque séance tous nouveaux médicaments en cours.

L’ACTE :

La séance comporte 4 étapes :

  • La préparation de la peau avec l’application d’acide glycolique sur les lésions pour nettoyer et irriter la peau.
  • L’application d’une crème (Metvixia®) contenant un médicament qui est absorbé sélectivement par le tissu malade.
  • Protection de la crème avec un film plastique occlusif.

Après une pose de 3 heures, le film est retiré et la peau nettoyée.

  • La zone est exposée aux L.E.D  (Diodes électroluminescentes) pendant 6 à 8 minutes selon le type de peau et la zone. Au contact de la lumière, la crème devient active et détruit de manière ciblée les cellules anormales. La peau saine qui entoure le champ de cancérisation n’est pas touchée. Durant l’illumination les yeux sont protégés par des lunettes opaques.

Plusieurs séances peuvent être nécessaires en fonction du résultat, car certaines lésions peuvent être plus résistantes. La photothérapie Dynamique permet de limiter les récidives des petites lésions qui pourraient se transformer, mais il est nécessaire de consolider les résultats par 1 à 2 séances d’entretien par an.

LES SUITES :

Le traitement peut être plus douloureux sur certaines zones (cuir chevelu, décolleté), nécessitant la pulvérisation d’eau thermale. L’objectif  étant de brûler la lésion et de « nettoyer » sa périphérie ; une rougeur sera visible pendant 10 à  15 jours minimum. Dans les 48 heures qui suivent la séance, le  produit Metvixia® est encore actif dans votre organisme ; il est impératif  de ne pas exposer la zone traitée au soleil ou toutes sources lumineuses intenses (ex : néons).

Sur des grandes zones, le résultat après le soin correspond à un grand coup de soleil et peut entraîner un syndrome d’insolation (fièvre et nausées pendant 2 à 4 jours). Dans ce cas, il est conseillé de boire beaucoup d’eau et de prendre du Doliprane. Des croûtes peuvent apparaître au cours de la cicatrisation. Il ne faudra en aucun cas les arracher mais  appliquer plusieurs fois dans la journée, une crème cicatrisante et une crème solaire à renouveler toutes les 2 heures.