INFORMATIONS SUR LA DERMATOPOROSE

Peau fine, fragile et plissée

Qu’est-ce que la dermatoporose ?

Au quotidien, la peau subit de nombreux dommages et perd ainsi ses propriétés mécaniques, son viscoélasticité et sa fermeté. Ces diverses agressions conduisent à une dégradation progressive du collagène et de l’acide hyaluronique naturellement contenus dans l’organisme.

Cette perte de densité cutanée peut se traduire par :

  • une peau fine et fragilisée, plissée, d’apparence jaunâtre voire transparente, 
  • la formation de petites lésions cicatricielles (cicatrices pseudo-stellaires) 
  • la fragilisation des vaisseaux et la formation de bleus au moindre choc.

Ces manifestations sont principalement observées sur les zones du corps exposées au soleil, en particulier  les avant-bras, les mains, les jambes et le décolleté (héliodermie du buste).

Ce syndrome de fragilité et d’affinement cutané chronique est appelé la « dermatoporose ».

 Quels sont les facteurs qui favorisent la dermatoporose ?

 Les facteurs responsables de cette fragilité sont multiples :

  • le vieillissement cutané,
  • les traitements médicamenteux tels que les corticoïdes,
  • l’exposition au soleil,
  • le tabac, 
  • un dérèglement hormonal.

 Bien soigner sa peau à tout âge apparaît donc fondamental afin de prévenir l’apparition de ces symptômes.

A partir de quel âge peut se manifester cette dermatoporose ?

Avec l’allongement de la vie, on voit de plus en plus de cas chez les personnes les plus âgées. Mais les symptômes peuvent apparaître dès la cinquantaine car le vieillissement naturel n’est pas la seule cause de la dermatoporose. Des facteurs aggravant comme l’exposition au soleil ou la prise de traitements corticoïdes contribuent également à la fragilisation de notre peau. Leurs effets induits peuvent d’ailleurs être très rapides.

Quels sont les traitements de la dermatoporose ?

Quand on analyse la peau des patients atteints, on y constate une forte réduction de la production d’acide hyaluronique (AH). Or cette molécule est essentielle pour assurer la viscoélasticité de la peau, en d’autres termes, pour lui permettre d’amortir les chocs et de se reconstituer. L’enjeu est donc de pallier cette carence qui s’aggrave avec l’âge.

Les traitements combinés sont les plus efficaces :

  • Des crèmes à base de dérivés de Vitamine A ou d’acide hyaluronique de faible poids moléculaire, qui vont stimuler la production naturelle d’acide hyaluronique au sein de la peau.
  • Le Mésolift afin d’hydrater rapidement en profondeur et donner une souplesse à la peau,
  • la lampe LED qui stimule la régénération des cellules,

la radiofréquence (Skin Tightening) qui, par un échauffement profond et contrôlé des tissus, induit une augmentation de synthèse du collagène par stimulation des fibroblastes.

INFORMATIONS SUR LES PEELINGS

Venant du mot anglais « to peel » qui signifie peler, le peeling est une technique chimique qui induit une exfoliation plus ou moins profonde de la peau. Les peelings peuvent lisser les rides, gommer les tâches, éclaircir le teint et même raffermir la peau. La peau est constituée de plusieurs couches empilées les unes sur les autres. De l’extérieur vers l’intérieur, on trouve la couche cornée (cellules mortes sèches), puis l’épiderme vivant (cellules en renouvellement permanent), ensuite le derme (tissu de soutien de la peau), et enfin l’hypoderme (les cellules graisseuses). Le peeling superficiel traite les couches superficielles de l’épiderme, le moyen atteint les couches profondes de l’épiderme et le derme, et le profond va plus en profondeur. Les peelings les plus couramment utilisés sont les peelings superficiels et moyens tels que les acides de fruits (glycoliques, lactiques, maliques, pyruviques..), les peelings à l’acide trichloracétique (TCA). On peut citer d’autres peelings plus agressifs : les peelings à la résorcine, les peelings au phénol. 

Les indications :

Pour un coup d’éclat et les tâches :

Un peeling aux acides de fruit type glycolique 50%, TCA 15% ou lightening peel suffira pour vous donner un teint uniformisé, une peau plus lisse, une disparition des points noirs. Les peelings répétés régulièrement permettent d’atténuer les tâches. Tous les phototypes peuvent être traités.

Pour des pores dilatés :

Un peeling superficiel/moyen au TCA 20% permettra après plusieurs séances rapprochées de lisser efficacement la peau et de resserrer les pores.

Pour lisser les fines ridules :

C’est le TCA qui, répété, permettra de les atténuer, sur les phototypes clairs.

Pour atténuer les taches solaires :

Les peelings aux acides de fruits (glycoliques 50 à 70%, ou lightening peel par exemples), sur tous les phototypes.

Pour atténuer un mélasma :

Le spot peel et le dermamelan sont des peelings parfaits pour atténuer le mélasma. Indiqués pour tous les phototypes.

Préparation aux peelings :

Une préparation est parfois nécessaire afin d’améliorer la pénétration du peeling et avoir un bon résultat, elle se fait par des crèmes à base d’acides de fruits qui conditionneront la peau dans la phase post-Peeling. On peut également utiliser des facteurs dépigmentants afin de mettre les mélanocytes au repos et de diminuer l’incidence des tâches pigmentées.

Pendant le peeling :

Rougeur, sensation d’échauffement, picotement pendant l’acte sont très souvent présents et ne sont pas vraiment des effets indésirables mais plutôt des effets liés aux peelings.

Les suites : Selon les peelings, on peut “pelucher” ou franchement peler. Plus le peeling est profond, plus la peau pèle, notamment avec les peelings aux acides de fruits. Avec le peeling au TCA, la première sensation est une impression de cartonnage de la peau, qui craquèle dans un second temps et se met à peler.

TRAITEMENT DE LA CHUTE DES CHEVEUX PAR MÉSOTHÉRAPIE (MÉSOPÉCIE)

Le traitement de la chute de cheveux et de l’alopécie par Mésothérapie, appelé Mésopécie, vise à injecter un mélange de principes actifs par voie intradermique, dans le but de stimuler la vitalité du cuir chevelu, d’en améliorer l’état séborrhéique et de freiner la chute des cheveux par stimulation du bulbe.

LES PRODUITS UTILISÉS DANS LA MÉSOTHÉRAPIE DU CUIR CHEVELU:

On utilise un mélange nutritif et revitalisant à base de vasodilatateur et de vitamines, stimulant le bulbe du cheveux et lui apportant un surplus de matières premières : ceci aura pour effet d’accélérer la repousse du cheveu et de lui maintenir son diamètre.

INDICATIONS DU TRAITEMENT DE LA CHUTE DES CHEVEUX PAR MÉSOTHÉRAPIE :

Les indications dépendent du sexe et de l’âge du patient ainsi que de l’origine de cette alopécie.
Ainsi chez l’homme, on traitera les alopécies jusqu’au stade IV.  Chez la femme on les traitera jusqu’au stade II, mais aussi dans les suites de grossesse.

CONTRE-INDICATIONS – EFFETS SECONDAIRES DE LA MÉSOPÉCIE :

Il n’y a aucune contre-indication ni aucun effet secondaire à ce traitement. La tolérance est excellente.

FRÉQUENCE DES SÉANCES DE MÉSOPÉCIE :

Classiquement on effectue quatre séances espacées de 15 jours  puis 4 séances espacées d’un mois. On poursuivra par un entretien d’une séance tous les 2 à 4 mois.

RÉSULTATS DU TRAITEMENT DE LA CHUTE DES CHEVEUX PAR MÉSOTHÉRAPIE :

Trois à quatre séances suffisent à ralentir la chute ; le cuir chevelu est plus sain, les shampoings s’espaceront. On observe une diminution de la séborrhée, mais aussi des démangeaisons. La qualité du cheveux s’améliore. Trois mois sont nécessaire pour voir une repousse significative.
L’amélioration la plus spectaculaire se produit entre J0 et J28 chez les patients les plus jeunes (moins de 31 ans) et se poursuit jusqu’à J90.

CONSEILS PRATIQUES POUR LES SÉANCES DE MÉSOPÉCIE : Se laver les cheveux la veille ou le matin de la séance.
Ne pas appliquer de produits agressifs dans les 24 heures qui suivent la séance (teinture, décoloration…).

INFORMATIONS RELATIVES AU TRAITEMENT PAR LASER GENESIS

La méthode de Laser Genesis utilise la technologie laser pour traiter naturellement, efficacement et en toute sécurité les fines ridules, les rougeurs diffuses, les cicatrices et certaines vergetures sur toutes les zones du corps.

AVANT LE TRAITEMENT :

Vous n’aurez besoin d’aucun gel, crème anesthésiante ou glace avant le traitement. Il vous sera demandé de retirer tout maquillage ou crème hydratante de la zone à traiter. Pour les hommes, il vous sera demandé de vous raser le visage si nous devons intervenir sur cette zone afin que la zone soit moins sensible.

L’ACTE :

Le laser Genesis consiste en un échauffement du derme supérieur bien en dessous de la surface de la peau. Il estompe les ridules en stimulant la production de collagène. Une chaleur supplémentaire est générée dans les capillaires dilatés afin d’amoindrir les rougeurs.

Quatre à six séances sont nécessaire pour une action de rejuvénation mais également sur les points suivants :

  • Traitement doux et sans danger des rougeurs diffuses,
  • Atténuation des cicatrices laissées par l’acné,
  • Stimulation continue de la production de collagène,
  • Réduction de la visibilité des fines rides

Toutefois la condition et les besoins de la peau varient d’un patient à l’autre.

 Vous ressentirez un léger échauffement de la surface de la peau pendant l’intervention.

LES SUITES :

Un rougissement léger disparait quelques heures après le traitement. Il y a très peu d’effets secondaires. Il s’agit d’un traitement sans douleur et sans aucune éviction sociale Vous pourrez reprendre immédiatement vos activités, en appliquant un écran solaire si vous devez sortir.

INFORMATION SUR LE RADIESSE®

Le Radiesse® est un inducteur collagénique ; cette classe de produits est composée d’hydroxylapatite de calcium de volume pour le Radiesse© avec effet prolongé. Il s’agit d’un constituant minéral connu et utilisé aux Etats-Unis depuis 1995.
Avec les inducteurs, l’effet est retardé : il n’y a donc pas d’effet immédiat  durable mais l’induction prend la plupart du temps le relai. La synthèse du nouveau collagène demande au moins 2 à 3 mois. Le principal acteur de l’induction est toujours le fibroblaste : il s’agit d’une cellule fusiforme présente dans le derme en grande quantité, mais également dans l’hypoderme, l’épiderme et le périoste. Cette cellule jeune, très active, est capable de se transformer en fibrocyte moins actif  qui peut être réactivé à la demande. Elle migre vers la région injectée où, une fois activée, elle produira les constituants de la matrice  extracellulaire, à savoir le collagène, l’élastine et les glycosaminoglycanes : c’est ce que l’on appelle l’induction collagénique.

Le Radiesse®  est biocompatible et totalement biodégradable.

Le point fort sera l’association régulière de Radio-fréquence Lightening  (tous les 3 à 4 mois) avec les injections de Radiesse®: le résultat sera optimum au long terme à condition d’observer une certaine assiduité dans les soins. Si nécessaire, un traitement complémentaire sera prescrit par votre dermatologue

  • Le gel vecteur et les sphères d’hydroxylapatite de calcium apportent une correction immédiate.
  • Les microsphères d’hydroxylapatite de calcium forment un réseau et stimulent la production de collagène par les fibroblastes.
  • Un réseau dense de fibres de collagène se forme dans le derme.
  • Le produit est résorbé  pour laisser la place à un réseau nouvellement formé fournissant un support structurel.
  • Les particules d’hydroxylapatite de calcium sont progressivement décomposées et éliminées par voie naturelle, essentiellement rénale.

Les indications :

La principale indication est la ptose légère : ainsi, on pourra –  pour donner une forme aux pommettes, aux plis d’amertume et à la zone malaire – redéfinir le contour et  l’ovale du visage.

Les inducteurs collagéniques ont leur place également au niveau du fripé des joues pour redonner un « matelas » sous-cutané, une tension à la peau.

Mode d’injection  :

Un anesthésiant est incorporé au Radiesse® mais les injections restent quelque peu douloureuses. Ces dernières s’effectuent doucement et selon des vecteurs bien définis.

Après l’injection   :

Un massage –  légèrement désagréable – sera pratiqué pour éviter toute sur-correction.

Il est possible de se maquiller juste après l’injection.

Les suites de l’injection :

Hématomes et œdèmes sont fréquents ; la zone traitée est toujours œdématiée L’œdème se résorbe en  24 à 72h.

RADIOFREQUENCE FRACTIONNEE RFF

La radiofréquence fractionnée est le plus souvent destinée au traitement des rides, des cicatrices d’acné, des vergetures, etc … Par cette méthode, la chaleur délivrée va atteindre une énergie plus élevée en surface, et pénétrer  alors plus profondément dans la peau. En chauffant le derme profond,  une légère ablation est créée,  amenant un remodelage plus important, de façon comparable aux autres techniques fractionnées.

Les deux techniques radiofréquence et radiofréquence fractionnée peuvent être associées.

Comment ça marche?

L’applicateur FSR avec ses 112 petites électrodes est la seule application qui permet, simultanément, une micro-ablation fractionnée de l’épiderme et le chauffage volumétrique de 100 % du derme traité. L’ablation a une action relissante dans le cas des cicatrices et des rides.

Le traitement :

  • Pose d’une crème anésthésiante 30 minutes avant le traitement,
  • suivie de la Radiofréquence Fractionnée sur la zone à traiter.
  • Il faut prévoir une rougeur de 1 à 3 jours, suivant les paramètres choisis et ensuite des micro croûtelles 3 à 7 jours
  • Les vrais résultats seront visibles de 3 à 4 mois après la fin des séances.
  • L’intervalle des séances et leur nombre doivent être définis par votre médecin traitant.

Les avantages de la Radiofréquence Fractionnée :

  • Peu douloureuse (crème anesthésiante).
  • Pas d’éviction sociale.
  • Tous phototypes de peau.
  • RFI : Rougeur 24 – 48 heures.
  • Appliquer une crème hydratante et ou réparatrice pendant une dizaine de jour.
  • Maquillage à 12-24 heures.
  • Protection solaire obligatoire.

Les Complications :

  • Brûlure avec des paramètres élevés.
  • Une hyperpigmentation passagère avec des paramètres élevés.

Quelles sont les contre-indications des radiofréquences ?

  • Grossesse.
  • Pacemaker.
  • Cancer de la peau.
  • Lésions cutanées infectieuses.
  • Radiothérapie locale.