Venant du mot anglais « to peel » qui signifie peler, le peeling est une technique chimique qui induit une exfoliation plus ou moins profonde de la peau. Les peelings peuvent lisser les rides, gommer les tâches, éclaircir le teint et même raffermir la peau. La peau est constituée de plusieurs couches empilées les unes sur les autres. De l’extérieur vers l’intérieur, on trouve la couche cornée (cellules mortes sèches), puis l’épiderme vivant (cellules en renouvellement permanent), ensuite le derme (tissu de soutien de la peau), et enfin l’hypoderme (les cellules graisseuses). Le peeling superficiel traite les couches superficielles de l’épiderme, le moyen atteint les couches profondes de l’épiderme et le derme, et le profond va plus en profondeur. Les peelings les plus couramment utilisés sont les peelings superficiels et moyens tels que les acides de fruits (glycoliques, lactiques, maliques, pyruviques..), les peelings à l’acide trichloracétique (TCA). On peut citer d’autres peelings plus agressifs : les peelings à la résorcine, les peelings au phénol. 

Les indications :

Pour un coup d’éclat et les tâches :

Un peeling aux acides de fruit type glycolique 50%, TCA 15% ou lightening peel suffira pour vous donner un teint uniformisé, une peau plus lisse, une disparition des points noirs. Les peelings répétés régulièrement permettent d’atténuer les tâches. Tous les phototypes peuvent être traités.

Pour des pores dilatés :

Un peeling superficiel/moyen au TCA 20% permettra après plusieurs séances rapprochées de lisser efficacement la peau et de resserrer les pores.

Pour lisser les fines ridules :

C’est le TCA qui, répété, permettra de les atténuer, sur les phototypes clairs.

Pour atténuer les taches solaires :

Les peelings aux acides de fruits (glycoliques 50 à 70%, ou lightening peel par exemples), sur tous les phototypes.

Pour atténuer un mélasma :

Le spot peel et le dermamelan sont des peelings parfaits pour atténuer le mélasma. Indiqués pour tous les phototypes.

Préparation aux peelings :

Une préparation est parfois nécessaire afin d’améliorer la pénétration du peeling et avoir un bon résultat, elle se fait par des crèmes à base d’acides de fruits qui conditionneront la peau dans la phase post-Peeling. On peut également utiliser des facteurs dépigmentants afin de mettre les mélanocytes au repos et de diminuer l’incidence des tâches pigmentées.

Pendant le peeling :

Rougeur, sensation d’échauffement, picotement pendant l’acte sont très souvent présents et ne sont pas vraiment des effets indésirables mais plutôt des effets liés aux peelings.

Les suites : Selon les peelings, on peut “pelucher” ou franchement peler. Plus le peeling est profond, plus la peau pèle, notamment avec les peelings aux acides de fruits. Avec le peeling au TCA, la première sensation est une impression de cartonnage de la peau, qui craquèle dans un second temps et se met à peler.