Traitement de l’Alopécie et Chute de cheveux

INFORMATIONS P.R.P (Plasma Riche en Plaquettes)

Alopécie, Chute de Cheveux

L’alopécie est le terme médical pour désigner la perte de cheveux.

Il s’agit d’un phénomène naturel déterminé par l’hérédité et accentué sous l’effet de facteurs hormonaux, ainsi que des conditions de vie. Les micro-vaisseaux qui alimentent le bulbe du cheveu s’atrophient, le cheveu est alors moins nourri, moins oxygéné, il se miniaturise et chute plus rapidement. 

La calvitie, ou alopécie androgénétique (AAG), est la forme la plus fréquente et concerne surtout les hommes. Elle touche 70 à 80 % des hommes et 42 % des femmes.

Le traitement PRP a fait, depuis près de vingt ans, la preuve de son efficacité.

D’abord, c’est quoi le PRP ?

Le PRP veut dire Plasma Riche en Plaquettes. C’est du plasma sanguin, soit un liquide jaunâtre que l’on obtient après avoir centrifuger son sang.

Comment agit ce concentré plaquettaire ?

Les plaquettes ont des vertus de guérisseuses. Elles sont en effet extrêmement riches en ce qu’on appelle des “facteurs de croissance », qui ont la faculté de réparer et régénérer le corps en stimulant certains cellules souches.

Quelles sont les vraies indications du PRP capillaire ?

L’indication est double : une perte abondante et soudaine de cheveux avec une perte du calibre des cheveux, soit un cheveu qui s’affine, de mauvaise qualité. En fait, le PRP est bien indiqué si l’on souffre d’alopécie androgénique, mais il ne faut pas attendre.

Quelle est l’action du PRP sur le cheveu ?

Les cellules de croissance qui sont contenues dans le plasma riche en plaquettes vont apporter un boost au cheveu, en stimulant notamment les cellules souches des bulbes encore actifs, et vont lui permettre, mécaniquement de s’épaissir. Si on épaissit le cheveu, on a une meilleure densité avec la même quantité de cheveux.

C’est pourquoi le PRP est bel et bien efficace mais pas quand on est chauve : quand le cuir chevelu est glabre et que le follicule pileux est épuisé totalement, le PRP ne fonctionne pas !

En quoi consiste le PRP ?

A votre arrivé, il sera effectué une prise de sang. La seringue contenant le sang est centrifugée pendant 5 minutes afin de séparer le plasma riche en plaquettes (PRP) des autres composants sanguins. Nous obtenons un sérum jaunâtre intensément concentré en plaquettes appelé PRP.

L’injection est réalisée dans le cuir chevelu à l’aide d’une fine aiguille. Après l’intervention, les plaquettes vont libérer essentiellement des facteurs de croissance au niveau de la zone d’injection, qui vont contribuer à la fabrication d’un nouveau cheveu. L’objectif est alors de stimuler le follicule pileux pour améliorer la vascularisation de la zone injectée et ainsi recréer une circulation cellulaire autour du bulbe.

Ce procédé permet de diminuer la chute des cheveux, à densifier et augmenter le volume tout en améliorant la qualité du cheveu.

Simple et indolore, le traitement PRP est complètement naturel, et donc biocompatible. Il n’y a pas d’effets secondaires, c’est-à-dire qu’il n’y a aucun risque de rejet ou d’allergies. Seules quelques rougeurs, correspondant à une petite inflammation du cuir chevelu, peuvent apparaître dans les heures qui suivent l’intervention.

La séance de PRP se renouvelle toutes les 4 semaines. Il est impératif de bien s’hydrater la veille de la séance et  de ne pas se laver les cheveux pendant 24 heures qui suivent les injections.

Le protocole comprend 4 séances espacées d’un mois.

Tarif : 300 € la séance.

Le Pico le plus puissant du monde ! est arrivé au CLDE de Marseille.

Le Pico le plus puissant du monde ! est arrivé au CLDE de Marseille.

Les lasers Q-switchés de nouvelle génération aussi appelés lasers Picosecondes émettent avec des durées d’impulsions encore plus courtes. La puissance « crêtes » est beaucoup plus importante, ce qui entraîne la fragmentation des pigments en particules encore plus fines, plus rapidement et facilement éliminées par l’organisme. Certaines couleurs persistent et répondent donc mieux au laser Picoseconde. L’effet thermique étant moindre, la cicatrisation est plus rapide et les séances peuvent être plus rapprochées.

Le PicoStar est le dernier né des lasers Picosecondes. L’expérience d’Asclepion en matière de fabrication de laser Q-Switchés depuis plusieurs décennies, s’est associée au savoir-faire de la société Carl Zeiss afin de créer des éléments optiques destinés au laser émettant à une durée d’impulsion < 300 ps encore jamais atteinte. Grâce à cette prouesse technologique, l’efficacité du traitement à l’aide du PicoStar est moins dépendante de la couleur du tatouage qu’avec les autres appareils Picoseconde.