Traitement des Angiomes

L’angiome plan est une lésion composée de capillaires en nombre et en diamètre plus élevés que la normale. Ceci explique la rougeur visible en surface.
Les angiomes plans ne disparaissent pas au cours de la vie. Ils peuvent être améliorés par le laser grâce auquel l’éclaircissement obtenu – selon les zones du corps – varie entre 40 à 90 %.
Ce laser a pour but de fermer les petits capillaires excédentaires, ce qui entraîne dans les suites opératoires un purpura modéré, c’est-à-dire un aspect d’ecchymose qui selon les zones dure entre 8 et 10 jours.

Lors de l’existence d’un angiome périorbitaire la région de l’œil est toujours protégée par des caches ou par des lentilles spéciales : « lentilles de laser ».

Selon les zones et l’âge du patient, le traitement peut être réalisé sans anesthésie, avec anesthésie locale ou locorégionale, générale ou gaz hilarant (Kalinox).

S’il s’agit d’une anesthésie générale, celle-ci est de courte durée, variable selon la surface de l’angiome.

Il est possible de traiter à partir de l’âge de 12 mois et ce sans limite d’âge.

Les résultats sont à peu près identiques quel que soit l’âge du patient.

Sur les peaux mates, les résultats sont inférieurs car le faisceau laser pénètre moins bien. La peau ne devra pas être bronzée lorsque l’on traitera l’angiome. De la même manière, un écran total est indispensable dans les 30 jours qui suivent le traitement. L’éviction solaire est recommandée.

Selon notre expérience le nombre de séances varie de 4 à 10 selon l’âge et le type d’angiome.

L’hyperhydrose

L’hyperhydrose est une production excessive de sueur par les glandes sudoripares. Ces glandes sont réparties sur tout le corps mais plus nombreuses au niveau des aisselles, des paumes des mains et de la plante des pieds.
L’hyperhydrose axillaire (des aisselles) est gênante, imposant un changement de vêtements plusieurs fois par jour. Elle est provoquée ou majorée par la chaleur, le stress, l’exercice physique, les émotions. Elle disparait pendant le sommeil.
Le traitement par injection de toxine botulique est simple, indolore et rapidement efficace. Il n’y a pas d’interruption de l’activité.
Les résultats apparaissent en 4 à 5 jours et persistent en moyenne 7 à 8 mois.
Les réinjections se font lorsque la transpiration redevient gênante, en moyenne 1 fois par an.

Précautions avant le traitement :

Ne pas mettre d’anti transpirant pendant la semaine qui précède les injections. L’anesthésie de la peau par crème est possible 1 h avant la séance.